Zapa speech #3 /// Entretien Miss Hélium /// Vive la Sporulation !

Publié le par lémi

///


miss-h--lium-premier-mai-2.jpgCombien de fois, le premier mai, ou dans une manif libertaire, on a suivi leur char en sautillant pour éviter la morosité ambiante ? On sait pas trop. Beaucoup, en tout cas. Parce qu’au milieu des slogans mous, des sandwichs merguez et des gentils lycéens, Miss Hélium, groupe anacho punk sur fond de beats hardcore, détonnait vraiment. On a aussi eu le plaisir de les croiser dans des squats punk et autres teufs perdues dans la foret, avec toujours le même déferlement sonore frénétique sur fond de slogans jouissifs – « Attaque la banque mondiale ! »
Miss Hélium ne fait généralement pas dans la dentelle, musicalement comme politiquement. Radicalité assumée par le chanteur du groupe, TOF, qui a accepté de répondre à nos questions. Sur le sens de la démarche musicale et politique de Miss Hélium, sur la très peu reluisante situation présente ou sur les nombreuses prises de position du groupe sur des sujets divers. Le moins qu’on puisse dire est qu’il s’est prêté à l'exercice avec sérieux. ZAPA l’en remercie chaleureusement.
 
 
 
 
Fin mai 2007 
    
///
Tu étais dans la rue le 6 mai au soir ?
Non. J'étais en Suisse assis dans un canapé à regarder le cauchemar de l'élection du Sarkonazy à la télé, en digérant les restes du méga-repas de famille en l'honneur des 100 ans de ma grand-mère... Comme quoi, la révolution, parfois, peut attendre... Le lendemain, le 7 mai, j'étais à Paris et j'ai hésité à me rendre à Bastille pour l'émeute du soir, mais finalement, aidé par la pluie, les mauvaises nouvelles du front et une légère lassitude de la quarantaine approchante (syndrome du vieux schnock), je suis rentré dans ma petite maison perdue dans la campagne française. J'avoue qu'en ce moment, je me pose beaucoup de questions sur mon avenir dans ce monde de fou. Et dans le doute, je m'abstiens en attendant de trouver une voie convenable...
 
La chanson la plus connue de miss Hélium, « Tolérance Zéro », est une dénonciation en règle de tout ce qui apparentait Sarkozy à l’extrême droite en tant que ministre de l’intérieur : omniprésence policière, emprunt aux américains de l’idée de sévir le plus fortement possible contre toute forme de délinquance, abandon de toute idée de travail social en amont, discriminations raciales… Le message était clair, Sarko est un facho. Maintenant que Sarkozy est président, est ce que tu penses que ces relents d’extrême droite vont se généraliser ? Ou qu’il va se faire plus consensuel et d’avancer masqué ?
Je pense que le discours fascisant du président va décomplexer la droite et l'extrême droite, et se généraliser comme discours dominant. On va donc entendre de plus en plus de propos malsains au sein même de la population et les tensions sociales vont s'accroître. Quand Sarko était ministre de l'intérieur, on a vu la police se lâcher sur les racailles et autres bouc émissaires. Le résultat fut une recrudescence des violences policières qui menèrent tout naturellement aux émeutes des banlieues. Il n'y a donc aucune raison que cela se passe autement aujurd'hui, à la différence près que cette fois, ce n'est pas juste la police qui va se décomplexer, mais toute la population ! De plus, Sarkozy est un véritable Gourou. J'ai compris ça le soir des élections en écoutant et en voyant tous ses fans, notamment Jonnhy Halliday qui s'est exprimé d'une manière exceptionnelle, comme un adepte de secte encenserait son gourou, les yeux dans le vague et le sourire béat. Les gens qui parlent en bien de Sarkozy se transforment en adeptes ensorcelés! D'ailleurs, le nombre des transfuges et la capacité de rassembler autour de lui des personnalités si différentes sont des indicateurs de sa puissance. En plus, l'année prochaine, Sarkozy sera le président de l'Europe, et son discours facho-libéral ("travaillez plus, pour gagner plus", "la France qui se lève tôt" contre "la France des fainéants-profiteurs qui se lève tard", "Tolérance zéro", "immigration choisie", ...) sera entendu de tous les européens et résonnera fort dans les cerveau des libéraux, des travailleurs lobomisés, des fachos et/ou nationalistes. Quand on apprend aujourd'hui, que les partis néo-nazis allemand (ouvertement pro-hitlérien) sont tolérés et font jusqu'à 7% aux élections dans certaines communes, sans parler de la montée générale de l'extrême droite en Europe (Italie avec la Lega, Autriche, Suisse et ses 28% pour l'UDC, Hollande, Belgique, ... bref partout!), on a de quoi s'inquiéter !
Si aucune résistance sérieuse ne s'organise, on peut déjà se préparer à la renaissance du démon fasciste européen qui, jusqu'à hier, somnolait encore doucement dans les cerveaux de nos contemporains. Comme je le répète presque à chaque concert pendant la chanson "Tolérance zéro", l'anti-fascisme est un combat au quotidien et si on ne le mène pas, ça va mal finir!
 
Lors de la manifestation du premier mai, tu semblais presque te réjouir de la victoire annoncée de Sarkozy, dans la mesure où elle contribuerait à tes yeux à faire tomber plus rapidement un système politique décrépit. Avec le recul, est ce que tu penses vraiment que la victoire de Sarkozy va déboucher sur un mouvement de contestation de masse ?
Pour ceux qui veulent entendre les conneries que j'ai dite dans le micro le 1er mai (et voir une chouette vidéo de « Tolérance zéro » en live): 
http://www.dailymotion.com/video/x20eoi_miss-helium-tolerance-zero-live
D'abord, je ne me suis jamais réjouis de la victoire annoncée de Sarkozy car je ne crois pas qu'elle fera tomber plus rapidement ce système politique décrépit. Néanmoins, je suis convaincu qu'il va bientôt y avoir un mouvement de contestation de masse mais je crains que ce mouvement n'arrive pas à changer le fond des choses. En effet, le discours des français bons travailleurs qui se lèvent tôt contre les méchants immigrés racailles au RMI qui se lèvent tard, reste très fort dans la tête des esclaves lobotomisés par la télé et je crains que malgré un fort mouvement anti-Sarkonazy, le dernier mot revienne à la majorité fascisante du peuple qui s'unira avec la police pour écraser le mouvement de rebellion (contre-manif, milice, menace et agression, torture dans les commissariat et peine de prison exemplaire...). Je suis donc plutôt pessimiste quant au résultat de la prochaine contestation de masse.
 
Tes textes appellent souvent à un renversement des institutions par l’insurrection populaire. Tu crois aux vertus de l’insurrection armée ?
Oui, évidement. Même si je crois que l'insurrection non-violente a encore plus de vertus! Mais quand on est français, on ne peux pas nier que l'insurrection armée a des vertus, sinon on doit rejeter l'héritage de la révolution française! On a pas coupé la tête du roi dans l'amour fraternel des classes! Nelson Mandela, qui fut traité comme un dangereux terroriste, est devenu président de son pays avec les applaudissements de la communauté internationale, 30 ans après avoir appelé à la lutte armée ! En fait, l'insurrection armée peut devenir nécessaire quand le pouvoir se maintient de manière violente et injuste, ou, lors du jour J, quand les riches décident d'utiliser l'armée (et les milices) pour défendre leurs intérêts. Je tiens quand même à souligner qu'il y a aussi eu des révolutions non-violentes (ou presque), comme en Inde avec Gandhi, ou en Russie et dans les pays de l'Est lors de la chute du communisme. Mais ces révolutions presque sans violence ont toujours eu lieu dans des pays où le système dominant s'effondrait déjà partiellement de lui-même. Donc je crois aux très nombreuses vertus de la non-violence (et je suis un adepte de cette méthode), mais quand l'injustice est trop grande et trop fermement maintenue par un système cruel, la violence a aussi ses vertus, le temps du changement de pouvoir...
 
On a l’impression depuis le CPE qu’une frange de la jeunesse s’est radicalisée et qu’un tabou est en train de tomber, celui de la violence dans les manifs. Tu partages ce point de vue ?
J'ai quarante ans et j'ai toujours vu de la violence dans les manifs. Plus jeune, j'ai participé à des violences dans les manifs et même si cela ne m'a pas vraiment convenu, je comprend ceux qui le font et je suis sur que c'est un baromètre important pour la stabilité du pouvoir. Maintenant, je pense qu'il vaut mieux avoir une manif de 100 000 personnes non-violentes (mais déterminées dans la durée) plutôt que 1 000 personnes dans une émeute violente (mais brève car rapidement écrasée). Donc je préfère me concentrer sur les méthodes d'action et de communication pour arriver à réunir 100 000 personnes déterminées, plutôt qu'aller taper du CRS et revenir tout ensanglanté du commissariat avec la haine du flic... Mais je suis content d'apprendre qu'une partie de la jeunesse s'est radicalisée, car c'est le seul espoir d'un changement profond de société.
 
Il y a un discours assez répandu, à gauche aussi, qui a dépeint les manifestants comme anti-démocratiques. L’idée serait que les manifestants ne respectent pas la voie des urnes. Qu’est ce que tu réponds à ce genre de discours ?
D'abord, la démocratie n'est qu'un système unique de plus, avec une hiérarchie pyramidale comme la royauté ou la dictature. La seule différence, c'est que le peuple choisit son chef par la loterie des urnes au lieu de subir l'arrivée d'un nouveau chef par la loi du sang ou de la force. Pour moi, la démocratie, c'est de la merde, juste assez bonne pour donner une illusion de liberté aux esclaves-travailleurs et maintenir au pouvoir la clique maçonnique des riches capitalistes... Ensuite, les manifestants sont traités de mille choses (anti-démocratique, casseurs professionnels, extrémistes, ...) comme les résistants du nazisme ont été traités de terroristes par le président Pétain... Ceux qui contestent le système seront toujours traités des pires termes par ceux qui soutiennent le système (comme la gauche caviar par exemple) pour mieux les diaboliser. Mais ils seront considérés comme des héros quand le système sera renversé, comme les résistants en 1945 par exemple... En résumé, les discours du système ne sont que des mots qui n'ont de sens que lorsqu'il est en place, mais qui n'auront plus aucun sens quand il sera renversé.
 
Beaucoup de gens estiment que manifester maintenant serait un mauvais calcul, contribuant à donner encore plus de force au camp d’en face. En clair, j’entends énormément de gens dire que c’est contre productif : ils ne veulent pas manifester avant les premières mesures liberticides de Sarkozy, parce qu’ils estiment que ça servirait les desseins de la droite. Tu en penses quoi ?
Ceux qui disent ça sont des adeptes de la démocratie... Ils font de la « real politique ». Donc, sachant que les 80% de la population sont pro-démocratiques, il paraît clair qu'il vaut mieux respecter les urnes. Mais si on veut tenter d'interpeller les gens sur le sens de la démocratie et ses dangers (Hitler a été élu démocratiquement), il ne faut pas hésiter à aller manifester! En fait, il ne faut pas trop écouter les gens (real politique), mais écouter son coeur (ideal politique)!
 
Ce mouvement de contestation annoncé a semblé plutôt restreint finalement dans l’immédiat après élection. On peut dire (avec raison) que les médias ont étouffé la chose, mais reste qu’il n’y a pas eu cette déferlante de manifestants qu’on imaginait avant le 6 mai. C’est quoi la raison ? Est-ce que les gens n’y croient plus ? Si oui, tu penses qu’ils vont se réveiller ? 
La raison, c'est ta question précédente. Ceux qui sont allés manifester ne croient plus vraiment aux élections et à la démocratie. Ce sont les plus radicaux d'entre nous. Les autres, qui ont encore du respect pour la démocratie, ont plutôt tenu le discours des manifs contre-productives et préfèrent attendre les premiers faux pas du nouveau gouvernement pour descendre dans la rue. Je pense donc qu'il vont se réveiller à la première bonne occasion et que ça va faire un gros remue-ménage! Rendez-vous à la rentrée après la mise en place des nouvelles lois de la droite sarko-nazienne!
 
Qu’est ce que tu conseillerais à tous ceux qui refusent en bloc la politique réactionnaire et liberticide qui s’annonce, qui ne se reconnaissent dans aucun parti, voudraient s’engager, mais ne croient pas aux vertus d’une réaction violente ?
Ils doivent faire leur révolution individuelle pour entrer dans une résistance active! Cela signifie d'arrêter de nourrir le système par son travail et sa consommation, et de participer à tout ce qui lutte contre lui. Donc, il faut d'abord arrêter de travailler, pour avoir du temps libre nécessaire à la réflexion et au combat, puis, logiquement, arrêter de consommer pour ne plus être dépendant de l'argent. Enfin, mettre en pratique ses idéaux en participant à différents combats, pour trouver la bonne voie entre idéal et réalité...
 
Quant tu entends un futur président parler de « liquidation de l’héritage de mai 68 », de retour à « l’ordre moral », et du refus de la « culture de la repentance », tu réagis comment ? Tu penses que la politique réactionnaire et libérale est en train de prendre racine en France, ou est ce que ce n’est qu’une situation temporaire ?
Ce discours anti-68 est très dangereux car liberticide. Mais je pense que ça a surtout permis à Sarko de rallier massivement les vieux d'avant 68 à sa cause (75% des plus de 65 ans ont voté pour lui). Je pense donc que ce discours anti-68 est le dernier sursaut des vieux fachos d'avant 68. Heureusement, d'ici 20 ans, ils seront tous morts et les vieux seront alors de la génération post-68! Il y a donc un espoir, même si il est infime quand on voit Seguela voter Sarkozy ou Daniel Cohn-Bendit voter Bayrou... En fait, je pense que les idées réactionnaires fachos-libérales sont en train de reprendre racine, notamment parce que les vieux qui ont connu la guerre fasciste de 39-45 sont en train de disparaître et les nouveaux européens, qui n'ont pas connu l'enfer de la guerre, se laissent séduire à nouveau par le vieux démon national fasciste qui secoue régulièrement l'Europe. On dirait que dans la plupart des européens sommeille un démon prêt à s'éveiller quand un leader charismatique arrive à le décomplexer...
 
Je connais ta position sur Sarko, mais pas celle sur le PS. J’imagine qu’ils ne trouvent pas beaucoup plus grâce à tes yeux ?
Les politiciens des grands partis majoritaire sont les kapos du capital. La différence entre la gauche et la droite, c'est juste une nuance sur les méthodes d'exploitation et de contrôle du bétail humain. D'un côté, on pense qu'un peu de social rend heureux le peuple qui travaillera mieux (version PS), de l'autre, on pense qu'en serrant la vis et en favorisant les plus riches, le peuple travaillera plus (verion UMP). De toute façon, les chefs de ses partis fréquentent tous les même loges maçonniques et ils savent très bien que l'essentiel, c'est de maintenir cette société pyramidale en place, pour garantir les juteux salaires des classes dominantes...
 
Tu as voté au deuxième tour ?
Je ne vote jamais. Et si j'avais été contraint, j'aurais voté blanc.
 
Dans les autres candidats du premier tour, il y en avait qui avaient ta sympathie ou que tu as soutenus ? Bové, par exemple ?
Si on m'avait forcé à voter pour un candidat avec un flingue sur la tempe, j'aurais choisi José Bové évidement. C'était le seul candidat qui pouvait représenter le monde associatif et militant. En plus, c'est un adepte de la désobéissance civile, il a donc toute ma sympathie.
 
Y’a-t-il des médias autres qu’alternatifs qui trouvent grâce à tes yeux ? Libération, le Canard enchainé et Marianne, par exemple, ont étés plus virulents contre Sarko qu’on ne s’y attendait, en tout cas pour la fin de la campagne. 
Comme je suis pauvre, je n'achète pas la presse. Mais il y a sans doute des médias plus sympathiques que d'autres, voire plus « vrais » que d'autres. Aujourd'hui, le problème, c'est que tous les médias dominant sont dans les mains des mêmes personnes. L'info est donc parfaitement contrôlée et même si des petits médias ont encore un peu d'espace pour s'exprimer, il ne servent qu'à rassurer un peu ceux qui croient encore aux libertés démocratiques...   
//
C'est quoi la position de Miss Hélium sur les drogues : libéralisation massive ? Ou bien, est que la question t’importe peu ? 
En temps qu'adepte des libertés individuelles, je suis évidement pour la légalisation de toutes les drogues! La prohibition est la cause principale des problèmes liés à la consommation de drogues (délinquance, consommation excessive, produits frelatés). J'ai d'ailleurs géré un coffee-shop en Suisse en 1997-8 où l'on vendait de l'herbe et du shit suisse (et bio...). Notre démarche était politique. Nous travaillions avec l'institut de prévention de la toxicomanie et des éducateurs de rues, pour mettre en place un système de vente qui respecte certaines règles de déontologie (pas de vente aux mineurs, limitation des quantités, prévention et information, ...). L'expérience a duré presque un an, mais nous avons été contraints (par la police) de fermer notre établissement, victime de notre succès... Ce mouvement pour la légalisation en Suisse a fini par s'effondrer (en 2003), suite aux élections qui ont porté le parti d'extrême droite suisse en tête, avec 28% des voix... En fait, le fond du problème des drogues, c'est qu'elles sont contre-productives. Un drogué ne désire pas travailler plus pour s'endetter plus et chanter la marseillaise le 14 juillet pendant le défilé militaire. La drogue (surtout le cannabis), ouvre l'esprit et renforce la conscience et la réflexion sur le monde. C'est très dangereux pour le système d'exploitation du bétail humain!
 
Miss hélium est un groupe qui refuse la marchandisation de sa musique : pas d’affiliation à la SACEM, mise à disposition de la musique gratuitement sur Internet… C’était évident dès le début pour vous ? Tu connais beaucoup d’autres groupes qui fonctionnent de la même manière ?
Il était évident dès le début que nous ne saurions jamais inscrit à la SACEM et que la musique serait offerte gratuitement sur le net. Miss Hélium, ce n'est pas de la musique business, c'est une arme de guerre contre le système. Malheureusement, il y a très peu de groupes qui sont dans cette démarche et ça me rend pessimiste sur l'avenir du monde... La plupart des musiciens rêvent (souvent en secret) de devenir des stars et de vivre pépères des rentes de la musique... Les stars du système sont des apprentis manipulateurs qui rêvent de convertir des cerveaux à leur musique pour les sucer doucement en leur vendant des disques et des places de concerts.
 
Tu seras à Rostock pour les manifestations contre le G 8 (du 2 au 8 juin) ?
Non. En ce moment, je suis dans une phase introspective et plutôt asociale... et je respecte les vagues de mon esprit...
 
Tu te reconnais dans ces mouvements internationaux de lutte contre le capitalisme triomphant et les idéologies réactionnaires ? 
J'ai de la peine à me reconnaître dans les mouvements militants. Je les soutiens car c'est très important qu'ils existent, mais je ne pourrais plus y participer (j'ai déjà donné, merci...). Je suis néanmoins un individu en lutte contre le capitalisme triomphant et les idéologies liberticides (comme le fascisme, le communisme et les religions).
 
Quand on regarde tes engagements, on a l’impression que tu es un peu sur tous les fronts : anarchisme via la CNT que tu cotoyes dans les manifs, écologie via des actions comme la « tournée au colza », alter mondialisme dans certaines de tes chansons, anti fascisme, refus de la marchandisation de la culture et de la logique marchande en générale… Il y a des combats qui te tiennent plus à coeur que d’autres ? Ou est ce que tout ça fait partie d’une approche contestataire systématique ?
Le combat qui me tient le plus à coeur, c'est de convaincre mes contemporains de la nécessité de la révolution libertaire individuelle. Cette révolution amène ensuite naturellement à prendre part à tous les combats que tu as cité dans ta question. En tant qu'individu en rebellion contre les injustices et le machiavélisme ambiant, je participe logiquement à toute contestation contre ce système de domination.
 
Dans les années 50’s, un des premiers slogans des situationnistes, repris pendant Mai 68, était : « ne travaillez jamais ! ». Tu adhères au message ?
Évidemment! C'est même l'axe central de ma vie! J'ai 40 ans et j'ai travaillé en tout 2 ans dans ma vie (par tranche de quelques mois ou à temps très partiel...) Il est clair que l'acte le plus basiquement révolutionnaire aujourd'hui, c'est le refus de l'esclavage du travail. Tout le système repose sur le travail fourni par les esclaves. Il n'y aura pas de véritable révolution tant que les gens continuent à accepter leur condition d'esclave (du travail, du confort, de l'énergie, ...)
 
C’est quoi la bande son parfaite pour faire la révolution ? Les Bérus ? Public Ennemy ? Mireille Mathieu massacrant la Marseillaise en duo avec Enrico Macias ?
Miss Hélium!
 
Et les bouquins parfaits pour convaincre les indécis, ceux qui hésitent à sauter le pas ?
Je ne connais aucun livre qui aie un tel pouvoir! Mais il y en a un qui m'a beaucoup marqué et que peu de monde connaît, écrit en 1844 par Max Stirner, qui s'appelle « l'unique et sa propriété » (extraits et bio sur le site géré par Miss Hélium, http://www.diogene.ch/article.php3?id_article=294.) C'est une ode à la liberté individuelle et une critique acerbe de tous les systèmes de domination de l'esprit. Bien que parfois un peu chiant à lire, ce livre donne de l'énergie révolutionnaire, sans faire l'apologie d'un idéal castrateur... Stirner fréquentait les mêmes café politiques que Marx, Hengels et Bakounine. Il est intéressant de constater qu'il a écrit ce livre révolutionnaire avant « le capital » de Marx, et sa vision libertaire individualiste n'a évidement pas créé d'émulation remarquable puisqu'aucun système de contrôle des masses n'y est proposé...
 
Tu penses quoi de « folklore de la zone mondiale », le label des Bérus ? Tu te reconnais dans leur approche ?
Pas trop, je n'adhère pas à la notion de gourou et disciples. Mais de toute façon, ils nous ignorent alors qu'on se connaît bien... En fait, je suis plutôt déçu par le monde dit « alternatif » qui n'arrive pas à s'unir un minimum pour mettre en place une résistance sérieuse à la domination capitaliste. Il y a trop d'ego, d'intérêt individuels et pas assez de conscience globale...
 
Le nom de votre premier Album est « vive la sporulation! ». Un peu comme si vous espériez que vos idées et chansons se propageraient à grande échelle, par des moyens détournés et sans le recours à l’industrie du disque et à ses techniques du marketing. J’imagine qu’Internet joue un grand rôle dans cette approche ?
Oui. C'est tout à fait ça. Le concept de Miss Hélium, c'est de donner les moyens à la musique de circuler librement donc gratuitement grâce à internet, puis de voir comment les choses évoluent, toutes seules, sans le support d'aucune publicités, majors, manager ou autres techniques de conquête du monde... C'est un peu comme une sporulation naturelle, quand le champignon lache ses spores dans le vent, seul la magie des éléments, associé à la puissance de la vie, lui permettent de s'accroître et donner vie à de nouvelles générations de champignons...
 
Je crois que vous avez toujours refusé de jouer dans des salles dites « normales ». Vous avez toujours privilégié les squats, les free parties, les manifs comme cadre de concert. C’était défini dès le départ ?
Ce n'est pas une question de stratégie. Ca fait très longtemps que je me bat contre le sytème A 20 ans, j'ai abandonné mes études pour ouvrir un squat et organiser des concerts. Depuis, j'ai passé de nombreuses années en squat. J'ai fréquenté les concerts sauvages, puis les free parties. J'ai aussi beaucoup manifesté... Pascal, le guitariste, a lui aussi bien connu les squats et les manifs. Il paraît donc normal que nous privilégions ces lieux et ces énergies. Mais nous n'avons jamais refusé de jouer dans les salles « normales »! Notre message est fait pour être balancé dans toutes les oreilles! Ce sont plutôt les salles « normales » qui nous refusent, sans doute parce que nous sommes trop engagés politiquement.
 
La notion de TAZ (Zone d’autonomie temporaire, notion théorisée par Hakim Bey dans l’essai du même nom, éditions de l’éclat) qui a longtemps fait partie de l’idéal des Free, tu en penses quoi ? Est-ce que cette idée de reconquérir temporairement des espaces autonomes t’apparaît comme une solution ? 
TAZ est un très bon livre. Il a permis de mettre un mot (TAZ) sur quelque chose qui a toujours existé. En effet, les espaces de totale liberté ne semblent pouvoir exister que de manière éphémère... Lorsqu'ils durent trop longtemps, soit ils se font détruire de l'intérieur avec les querelles intestines et l'intégration de nouveaux individus incompatibles avec cet espace de liberté, soit ils se font détruire de l'extérieur lorsque le système se sent menacé par trop de libertés (Espagne 1936, la commune de Paris, Kronstadt 1919...). En fait, le système veut détruire les êtres libres et autonomes . Alors, il est normal que ces individus libres cherchent des espaces pour vivre leur idéaux. Ils créent donc des zones d'autonomie, puis, pourchassées par les fous de l'ordre, ces zones finissent par disparaître, devenant ainsi temporaires, pour mieux réapparaître ailleurs, sous une autre forme, avec les mêmes individus... C'est juste parce que le système ne tolère pas la liberté qu'on ne peut pas créer des zones d'autonomie PERMANENTES, sinon, elles existeraient depuis très longtemps... D'ailleurs, ces zones d'autonomie permanentes ont existé, il y a longtemps, chez les aborigènes, indiens, inuites et autres tribus ancestrales, mais la civilisation moderne les a toutes détruites...
 
Quelles sont tes relations avec la scène hardcore/tekno ? Tu penses quoi de l’évolution des free-parties en France ? Est-ce que ça n’est pas aussi en train de se faire récupérer par le système ? 
Absolument. C'est toujours pareil. Au début du mouvement, il y a beaucoup d'énergie et de sincérité. Ceux qui y participent sont souvent de véritables guerriers, en totale rebellion contre le système. Mais cette énergie libertaire attire rapidement ceux qui rêvent d'être rebelles, mais qui ne le sont pas ! Alors, petit à petit, l'esprit qui a fait la force du mouvement, se perd, dilué par le nombre toujours grandissant d'êtres illusoires qui participent aux soirées. Quand la musique devient une mode, c'est la fin du mouvement et le début de la récupération par le système...Quand on a créé Miss Hélium, c'était pour aller jouer dans les free parties et balancer des discours engagés avec de l'énergie punk. Malheureusement, au moment où nous sortions de notre local avec notre premier set de 45 minutes, Sarkozy interdisait les free parties et mettait en place les gros teknivals sous contrôle... C'était justement la fin de la scène Hardcore/tekno qui commençait à se faire récupérer par la folie des grandeurs de ses propres acteurs...
Enfin, concernant l'évolution des free-parties en France, j'ai l'impression qu'il y en a de moins en moins. Les Teknivals ne ressemblent plus à grand chose. D'ailleurs, ça fait 2 ans qu'on y va plus... J'ai l'impression qu'on est dans un creux de vague et j'attends avec impatience l'émergence de quelque chose de neuf!
 
C’est quoi l’actualité de Miss Hélium ? Est-ce qu’il y a un nouveau CD de prévu ?
Non. Pour l'instant, il n' a rien de prévu. L'actualité, c'est peut-être qu'on va faire une grosse pause, parce qu'on est pas des musiciens professionnels et que la vie, c'est plein d'autres choses aussi! Mais je suis sur, qu'une de ces années, il y aura une suite à Miss Hélium, parce que je n'ai pas dit mon dernier mot, ni balancé mon dernier beat!
 
Quelque chose à ajouter qui te tient à coeur ?
J'aimerais pouvoir dire « oui à la vie! », mais le monde qui m'entoure me contraint à dire non à presque tout!
  
///
  

miss-h--lium-premier-mai.jpg

 


/// 

 
 
Pour approfondir le sujet, ou écouter librement les chansons de Miss Hélium, ZAPA conseille d’aller trainer sur diogene.ch (en lien), bon site alternatif que TOF gérait déjà avant de monter Miss Hélium.   

////

diogene-logo-03-ico-1-.gif

  
///

Publié dans Zapa speech

Commenter cet article

Undergroud Addict 25/08/2007 13:57

Moué...

J'adore Miss Helium et sa musique j'étais super content de découvrir un groupe avec une telle démarche. Mais bon, je pense que ce n'est pas avec ces idées (à TOF) qu'on va arriver à grand chose...

Et oué, mine de rien on a quand même avancé grâce au travail et à la démocratie: l'espérance de vie à grandement augmenté, tu peux t'exprimer plutôt librement etc...

C'est pas en se défonçant la gueule avec toutes sortes de drogues, en ne respectant pas le travail des autres qu'on va réussir à faire bouger les choses (mais au contraire à les empirer) car faut se rendre à l'évidence, pas mal de teufeurs sont aussi voir beaucoup plus lobotomisés que "le bétail humain" (TOF)... Et oué des moutons y'en a plein dans les frees!

Tof 05/07/2007 20:55

Cryptorhétorique? Mycelium pathogéne? Attraper des boutons? Papa? Désinfectant?
Voila un commentaire malveillant sans aucune argumentation!
Trop facile Mr le bouffeur de champignon (surement pas des psylos)...

le bouffeur de champignons 27/06/2007 22:43

vous etes bien complaisant avec miss Helium. Seriez
vous seduit par cette
cryptorhétorique?
Au contact de ce mycelium pathogéne vous allez attraper des boutons et devoir demander à votre papa de vous prescrire le désinfectant approprié .

Le Cloporte Dévoyé 25/06/2007 14:52

Bon, Miss Helium : c'est fait.

Reste encore Punish Yourself et Les Bérus, et le bonheur sera total.

T'as ta casquette à clous, au moins ?