ZAPAspeech#1 /// Entretien FRANTICO - Lewis TRONDHEIM

Publié le par lémi




nicosam12color-1-.jpg






De quoi est née cette idée de mettre en avant la personnalité de Sarkozy à travers le personnage d’un directeur du personnel sans scrupules, le bien nommé Nico Shark ?
D'une frustration à voir ce monsieur qui ne tient pas ses promesses élu président. Alors plutôt que de brûler des poubelles et d'aller en prison, j'ai pris mon crayon. Je me suis également souvenu d'un super feuilleton américain "Profit", et du strip "Dilbert"...

Personnellement, je trouve que l’idée de le dépeindre en arriviste aux dents longues faisant régner la terreur sur l’entreprise dont il gère le personnel est tout à fait pertinente. J’imagine que c’est une façon de dénoncer ses accointances avec le monde des affaires et ses projets économiques ultra-libéraux ?
Le fait qu'il ne soit pas PDG mais chef des DRH est limpide, ce n'est même pas lui qui dirige l'entreprise... Ce n'est qu'un maillon de la grande chaîne du capitalisme.

Est-ce que l’idée était déjà en germe avant le 6 mai ?
L'avant veille, voyant l'inéluctable, j'ai commencé à cogiter. Et j'ai préparé ma première page pour le 6 à 20h01.

Tu aurais imaginé faire ça avec une autre personnalité politique française, par exemple si S. Royal était à sa place ?
Non. J'aime pas du tout sa voix quand elle discoure, mais ça ne m'aurait pas poussé à autre chose que d'acheter des boules Quiès.

Est-ce uniquement en réaction à la personnalité et aux idées de Sarkozy ?

Je crois que c'est la première élection française où il y a une telle animosité à l'égard du président élu démocratiquement. En tout cas, de la part du camp des perdants. Mon travail est donc de canaliser cette déception, la mienne et celle des lecteurs, pour ramener la paix sociale en servant d'exutoire. En clair, je suis payé en sous main par l'UMP pour faire ce job.

Qu’est ce qui t’inquiète le plus dans le programme et les idées de Sarkozy ?
Ce qui m'inquiète le plus, c'est ce qu'il a déjà fait. Mentir, par exemple en disant qu'il ne privatisera pas GDF et le faire 2 ans plus tard. Ne pas avoir le quota de logements sociaux dans sa ville de Neuilly. Louvoyer avec des idées d'extrême droite. Accepter un jet privé et aller sur le yacht d'un homme affaire. Faire peur aux journalistes pour que le bon peuple reste ignorant sur ses activités, noyauter les médias (TF1 récemment), faire du jogging avec un tee-shirt aussi moche.

Tu as beaucoup de retour par rapport à ce blog ? Est-ce qu’il est autant fréquenté que l’était le précédent ?
Même fréquentation pour l'instant. Mais j'aime beaucoup le principe qu'il soit participatif. Les lecteurs m'envoient leurs idées, que j'adapte. Ça aussi ça canalise l'aigreur et Nicolas m'en a remercié.

Tu ne crains pas que cet «ami pour 5 ans» ne se transforme en «ami pour dix ans», voire pire ?
Hé, si ça se trouve, on va être hyper surpris. Il va tenir tous ses engagements, il va faire des trucs formidables pour la France.

Dans la vie, tu te considères comme quelqu’un d’engagé ?
Non. je suis un trouillard.

Le 06 mai au soir, tu étais dans la rue ?
Non. on avait préparé une bouteille de champagne pour la victoire hypothétique de la gauche. On l'a quand même ouverte en trinquant à la bêtise du parti socialiste et à l'intelligence et au cynisme pragmatique de l'UMP.

Y’aura-t-il un album tiré des aventures de Nico Shark ?
Je ne sais pas. Si je parviens à faire durer ce blog sans que ça baisse en qualité, pourquoi pas...

La bande dessinée restait un des seuls arts à ne traiter que très peu d’actualité ou de politique. Mais les élections de 2007 ont été abordées par de nombreux auteurs de bande dessinée, et leurs albums se sont plutôt bien vendus. Il semblerait que le genre soit appelé à se développer. Ca t’inspire quoi?
Je crois que de faire un album avec Bigard, Mimi Mathy ou Sarkozy, c'est pareil. Moi, je me situe plus du côté des dessinateurs de presse. Je m'impose une page par jour, je suis l'actualité, et en plus, je fais ça gratos... (sauf Nicolas qui m'allonge un peu d'oseille).

Est-ce qu’un auteur en particulier a influencé ou influence ton travail ?
Larcenet, Sattouf, Trondheim, Sfar, Reiser...

Tu connais d’autres auteurs de bande dessinée qui ont une démarche similaire à la tienne?
Comme je suis plutôt gros, j'ai une démarche un peu balourde. Peut-être que Greg à la fin de sa vie avait la même démarche que moi...
Mmm? c'était pas la question ?

Dans ton blog précédent, qui a eu un succès énorme, tu mettais en scène un personnage de dessinateur obsédé sexuel, sujet qui n’était pas spécialement relié à l’actualité. Tu as ressenti le besoin de faire un travail plus engagé, moins innocent? Est ce que le détonateur a été l’élection de Sarkozy et ses flirts poussés avec la droite dure?
En tout cas, j'avais dit ce que j'avais à dire au niveau de la pornographie. Et surtout que les mecs feraient mieux de se branler un peu plus plutôt que de réfléchir avec leur bite. Ça ne me paraissait pas évident de faire quelque chose au niveau politique. J'avais fait une histoire en bottant vaguement en touche dans un collectif chez Dargaud « Vive la politique ». A ce moment là, je ne voyais pas par quel bout prendre ce domaine...

Le succès de ton précédent blog annonce t’il à tes yeux un développement de l’édition numérique de bande dessinée?
Je ne sais pas. Il faut juste comprendre que ce n'est pas rentable de faire un blog bd pour l'instant. Donc ce n'est pas joué...

Penses tu que l’approche traditionnelle de la bande dessinée (support papier, attachement à l’objet en lui-même…) est appelée à disparaître sur le long terme?
Non. Autant la duplication de la musique et de l'audiovisuel est facile via Internet, autant un album de bande dessinée est plus agréable à lire avec du papier.

Est-ce qu’il y aura un vrai coming out de Frantico, ou est ce que tu considères que l’anonymat fait partie intégrante de ta démarche?
Je crois que c'est un faux débat.

Est-ce que cet anonymat n’est pas aussi une façon de faire mousser ton travail, de jouer de la rumeur? J’ai eu parfois l’impression, surtout après que tu aies remporté le grand prix de la Ville d’Angoulême en 2006, qu’on s’intéressait plus à l’identité du mystérieux Frantico (Lewis Trondheim? Sébastien Lesage? Un collectif?) qu’à son travail. Tu as ressenti la même chose?
Déjà, je n'ai pas eu le grand prix d'Angoulême. Frantico grand prix, ça se saurait *. De plus, j'aimerais bien avoir autant de lecteurs que Trondheim, s'il pouvait faire un faux coming out en disant qu'il est moi, ça m'arrangerait. Mais ce que je préférerais vraiment, c'est qu'on parle plus de mon travail que de moi.

Lewis Trondheim a déclaré à 20mn qu’il n’était pas Frantico, mais qu’il adhérait totalement à son apologie de la masturbation, masturbation convulsive qui permettrait «d’éviter les excitations machistes et les guerres». Tu adhères au propos?
Tout à fait. Les grands esprits se rencontrent.
 

 

nicojeudi24color.jpg



http://www.zanorg.com/nicoshark/





* En fait, l’album de Frantico a été nominé pour le prix du meilleur album mais n’a effectivement pas reçu de prix. Grossière erreur que m’inspira un site pourrave désormais banni à vie de mon ordinateur… 

 


Publié dans Zapa speech

Commenter cet article